Avant, j’achetais un liquide vaisselle écologique spécial peau sensible et je pensais vraiment avoir fait le bon choix. Petit arbre et petit papillon, ça fait joli, ça fait bien, ça fait écolo. Et pourtant… Un jour, je retourne mon flacon de liquide vaisselle et découvre un point d’exclamation entouré d’un carré rouge. Et là, je commence à me poser des questions. Je découvre que cela signifie que le produit est dangereux et peut causer certains effets sur la santé : sensibilisation cutanée, irritation des yeux, irritation cutanée, toxicité pour certains organes cibles, toxicité aiguë, etc. Pour un produit spécial peau sensible se disant écologique… Me viennent ensuite d’autres interrogations : si ce produit est finalement mauvais pour moi, comment peut-il être « bon » pour l’environnement, comme le promet l’étiquette du flacon ? Parce qu’au final, tous ces produits sont rejetés dans les eaux usées qui, si elles ne peuvent être traitées, sont rejetées dans la nature, pollue les sols, les cours d’eau et l’océan. Et me voilà partie pour trouver LA recette de liquide vaisselle écologique qui fait son job et qui a une texture agréable.

Car il s’avère qu’aucune réglementation relative aux détergents n’impose aux fabricants d’inscrire la liste complète et détaillée des ingrédients sur les flacons des produits que nous achetons. De même, les allégations « peaux sensibles, peaux délicates, etc. » ne répondent en vérité à aucune norme spécifique. Les produits sont testés sur des volontaires déclarant avoir une peau sensible et le protocole de test n’est pas imposé par une autorité, mais directement par le fabricant… aussi surprenant que cela puisse être.

De même, certaines marques inscrivent « hypoallergénique » sur leur flacon de produit vaisselle. Pourtant l’Association française des industries de la détergence déclare qu’il n’y a pas de risque zéro et qu’il est d’ailleurs impossible d’anticiper toutes les substances allergènes. Cela n’empêche visiblement pas ces entreprises de nous faire de fausses promesses sur les étiquettes.

Savon de Marseille

Parfois, la solution la plus simple est la plus efficace ! Un pain de savon de Marseille 72% huile d’olive posé à côté de l’évier et le tour est joué. Il mousse, dégraisse et nettoie parfaitement la vaisselle. Avec une brosse le savon de Marseille, c’est l’idéal. Vous pouvez également l’utiliser avec une éponge, mais il moussera peut-être un peu moins. Pensez à rincer votre pain de savon quand vous avez fini la vaisselle et laissez-le sécher sur un porte-savon ou un égouttoir afin d’éviter le développement des bactéries.

Recette du liquide vaisselle écologique

Vous préférez utiliser un produit liquide ? Voici la recette que j’utilise quotidiennement pour faire ma vaisselle.

  • 1 litre d’eau 2 cuillères à soupe de copeaux de savon de Marseille
  • 4 cuillères à soupe de cristaux de soude : dégraissant puissant
  • 5 cuillères à soupe de savon noir : nettoie, dégraisse et assainit
  • 4 cuillères à soupe de vinaigre
  • 20 gouttes d’huile essentielle de citron (facultatif) : propriétés désinfectantes

Dans une casserole, faites chauffer l’eau à feu moyen. Ajoutez les copeaux de savon de Marseille et les cristaux de soude. Quand le savon a fondu et que le mélange est homogène, retirer du feu et laisser refroidir. Ajoutez le savon noir, le vinaigre et l’huile essentielle, versez dans un bocal en verre : c’est prêt !

Ce produit vaisselle fait maison ne mousse pas. Je vous conseille de le verser dans un distributeur à savon, cela vous évitera d’en mettre trop sur votre éponge et vous permettra d’avoir à chaque pression la même quantité.